Chroniques·Partenariat - Service Presse

Le président sur la corde raide: Les enjeux du macronisme – Roland Cayrol – Calmann Levy

Résumé :

Emmanuel Macron a été porté au pouvoir par l’exigeant espoir d’un renouveau de la vie politique.
Aujourd’hui, la chute de sa popularité est vertigineuse.
En jetant sur les faits un regard lucide et informé, Roland Cayrol montre la part d’excès de ce retournement de l’opinion, en même temps que la responsabilité du président lui-même.
En quelques mois, Macron aura redistribué les cartes d’un jeu politique dont les Français ne voulaient plus et mis en oeuvre, au pas de charge, des réformes dans des secteurs importants de la société. Mais, comme le rappelle Roland Cayrol, « on ne change pas la société par décret».
Le véritable défi d’Emmanuel Macron reste de proposer un projet politique lisible, de transformation de la société française à cinq ou dix ans, et surtout d’inventer les moyens pour que les citoyens s’investissent dans cette transformation, qu’ils ont eux-mêmes voulue en le portant à la présidence.
Ce qui est en jeu avec le macronisme, c’est la capacité des sociétés libérales européennes, aujourd’hui sous la menace populiste, à construire un avenir désirable.

cara de nia con libro

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Calmann Levy et Babelio pour l’envoi de ce livre.

Je ne suis pas du tout branchée politique, j’estime que X ou Y au pouvoir ça change pas grand chose au final, c’est toujours le petit consommateur (donc la plupart d’entre nous) qui payons les frais des réformes et autres ajustements du gouvernement. Je trouvais donc intéressant de lire ce livre vu la conjoncture actuelle surtout avec le mouvement des gilets jaunes.

Roland Cayrol nous propose une analyse complète (parfois un peu indigeste quand on est pas du tout branchée politique comme moi) qui va retracée le contexte dans lequel Emmanuel Macron a été élu et ce qu’il a fait jusqu’à ce jour. On va y retrouver son programme, ce qu’il a mis en place pour le respecter. Et oui pour une fois, on est face à un président qui respecte dans les grandes lignes ce pourquoi il a été élu comme la baisse de la taxe d’habitation, la suppression de l’ISF qui est devenu un autre impôt …

Roland Cayrol va tenter de nous expliquer pourquoi Emmanuel Macron est vraiment sur une corde raide, pourquoi son indice de popularité baisse. Il va reprendre certains propos d’Emmanuel Macron qui ont largement entachée son image aux yeux du peuple, ses phrases étaient blessantes voir même parfois dénigrantes envers la « classe populaire ». Emmanuel Macron est considéré comme le Président des riches et non de la France, comme un technocrate (ce qui est une image dévalorisante). En revanche, j’aurais préféré une analyse sans opinion personnelle même si celle-ci à son importance.

Une lecture intéressante que je n’aurais pas lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la masse critique. J’ai pris beaucoup de temps à le lire pour essayer de comprendre tout ce qui était exposé dans ce livre, essayer de me faire une opinion sur Emmanuel Macron. Et bien je n’ai pas plus d’avis aujourd’hui, je pense juste que redresser un pays, essayer de contenter tout le monde est juste mission impossible car il y aura toujours des gens qui en veulent plus ou qui voulaient autre chose. Je pense qu’il y a beaucoup de chose à revoir car la France est en retard dans plein de domaine (recyclage, protection de l’environnement, protection des animaux, système scolaire) mais cela prendra du temps, demandera des modifications puis des ajustements sur plusieurs années pour en voir les résultats. Je trouve qu’il est difficile de juger un Président en poste depuis moins de 2 ans pour connaitre les véritables résultats de ses actions.

Petite note personnelle (pas taper les gens hein^^)

Je peux comprendre tout ce qui a amené le peuple a créé ce mouvement « gilets jaunes », pourquoi les gens en ont marre d’être taxés alors que les « riches » s’enrichissent toujours plus mais Emmanuel Macron a un intérêt à faire cela comme pousser ces « riches » à investir dans le pays plutôt qu’ailleurs par exemple. Mais il ne faut pas oublier non plus qu’on ne peut pas tout changer en claquant des doigts, que les réformes prennent du temps, et surtout le pays était déjà dans une situation critique quand il a été élu, ce n’est pas lui qui est responsable de tout. Enfin voilà pour ma petite touche personnelle et mon avis sur la question.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s